LES FICHES DE LA NUIT D'ELUNE

Retour

SANTE

20150403_221448_resized.jpg

RACE(S) : COCKER SPANIEL ANGLAIS


Les critères d’un chien en bonne santé :

Le pelage est soyeux, brillant (selon le type de poils), les selles sont moulées (marrons en général). A la palpation des côtes, on doit les sentir mais ne pas les voir.


Les otites :

Avec ses grandes oreilles, le Cocker est prédisposé aux otites, il est important de les lui nettoyer une fois par mois si besoin, il faut qu’elles restes propres.




Vaccination :

Les chiens peuvent attraper un certain nombre de maladies contagieuses tout au long de leur vie, la vaccination reste la seule protection contre celles-ci.
Cinq maladies sont ciblées dans un seul vaccin :
La Maladie de Carré, l’Hépatite de Rubarth, la Parvovirose, une partie de la toux de chenil et la Leptospirose.
Il doit être renouvelé tous les ans pour rester efficace.
Il est conseillé de faire vacciner votre chiot contre la rage, faisable lors de son rappel, à 3 mois. Il est obligatoire de le faire si vous le faites garder en chenil ou si vous souhaitez voyager.


Vermifugation :

80% des chiots et 50% des chiens adultes sont infestés par différents vers. Certains d’entre eux se transmettent à l’homme et surtout aux enfants. Il est donc primordial de vermifuger régulièrement votre chien afin d’assurer son bien-être et celui de votre entourage.
Il faut vermifuger 2 fois par an.

Pour le chiot, à son départ de l'élevage (soit, 2 mois), il faudra le vermifuger tous les mois jusqu’à ses 6 mois.


Antiparasitaire :

Les parasites, puces et tiques peuvent transmettre des maladies à votre chien tel que la Piroplasmose (piqûre de tique), le ténia (par la puce, transmissible à l’homme).
Vous pouvez prévenir l’apparition de ces envahisseurs en mettant des pipettes (pour ma part, Advantix plus efficace que Frontline)
Il existe aussi des colliers anti parasitaire portés en permanence, efficacité pendant 8 mois (Seresto de la marque Bayer). C'est ce que j'utilise sur tous mes chiens.

En cas d’infestation par des puces sur votre chien, sachez que la partie « visible » qu’il y a sur lui représente seulement 5% de l’invasion ! 95% est dans votre maison, cachée dans les tapis, moquettes, canapés… Il faut traiter l’environnement entièrement.


Stérilisation :

Il est important de vous poser la question dès maintenant. Ferrez-vous reproduire votre chien ou pas ?
Si vous ne souhaitez pas le faire reproduire, la stérilisation est conseillée très tôt (vers ses 6 mois).

Chez la femelle, cela évite les infections de l’utérus, les tumeurs mammaires et supprime les chaleurs.

Chez le mâle, cela évite les tumeurs de la prostate et les comportements gênants tels les marquages urinaires, agressivité envers les autres chiens mâles en présence d’une femelle en chaleur, ou fugue pour rejoindre celle-ci.


Les épillets :

C’est une graminée qui ressemble à un petit épi de blé. Une fois sec en été, il s’accroche au poil du chien et se pique dans sa peau. Il va ensuite progresser sous la peau et former un abcès très douloureux, en général ils se piquent entre les doigts et dans les oreilles.

Auscultez votre chien au retour de promenade en été, car une fois que l’épillet a passé la barrière de l’épiderme, il faut anesthésier le chien pour le retirer. De même, un chien qui se secoue frénétiquement les oreilles de façon brutale doit voir un vétérinaire au plus vite car en quelques heures l’épillet peut percer le tympan.


Les chenilles processionnaires du pin :

On peut rencontrer du mois de janvier jusqu’en avril, des chenilles qui descendent des pins où elles ont hibernées tout l’hiver. Elles se déplacent en file indienne et intriguent souvent les chiens. S’il s’en approche pour les renifler, marche dessus ou pire, les avales, les conséquences peuvent être désastreuses.

Le danger vient des poils urticants dont ces chenilles sont recouvertes, chaque poil est relié à une glande à venin.
Le plus souvent le chien se met à baver et sa langue gonfle. Si l’on ne se rend pas compte rapidement que le chien est atteint sa langue peut se nécroser. Il faudra couper. La perte totale ou partielle de la langue empêche le chien de s’alimenter ou de boire… Il faudra en venir à l’euthanasie.

C’est une urgence vétérinaire !