LES FICHES DE LUDSYGA

Retour

Alimentation et Santé

2012_10_03_goliath_1.5ans_4_.jpg

RACE(S) : toutes


La plus courante chez les Akitas (et de plus en plus de races de nos jours) sont les allergies. Elles peuvent être d'origine :

1) parasitaire (puces et tiques provoquent des irritations de la peau qui tend à s’enflammer => l'application d'anti-parasitaires saisonniers permet de les protéger)

2) alimentaire (les croquettes "mortes" et pleines de produits chimiques fragilisent la peau => un retour vers une alimentation naturelle résout très souvent le problème)

3) auto-immune (les vaccins à outrance perturbent le système immunitaire du chien qui finit par se retourner contre lui-même => le strict nécessaire est la primo-vaccination à 2 et 3 mois, les rappels annuels voire bi-annuels peuvent faire plus de mal que de bien).


De par leur ossature lourde et leur croissance rapide, les Akitas sont sujets aux problèmes d'articulation.

Une alimentation trop riche (type "premium" sensé être la meilleure qualité) fait grandir et grossir les chiots trop vite et fragilise en particuliers les poignets et jarrets qui se tordent, les coudes, genoux et hanches qui se luxent. Là encore la viande avec os cru reste le meilleur moyen de faire grandir nos chiots tout en douceur et harmonie.

Certains sont génétiquement prédisposés aux ruptures de ligaments et dysplasies des articulations, un dépistage vétérinaire peut être réalisé à partir de 12 mois pour éviter de les faire reproduire et ainsi réduire leur incidence dans la race. Le surpoids et le manque de musculature sont aussi des facteurs prédisposants.

2011_09_18_reope_kinor_3_.jpg

2009_07_21_anaplasmose_marshall_9_.jpg

Les Akitas sont particulièrement sensibles à la bactérie transmise par morsure de tique qui cause la destruction des cellules sanguines, provoquant anémie, abattement et micro-hémorragies.

Une prise de sang permet de confirmer le diagnostique : des globules blancs élevés, des rouges en chute libre et un taux de plaquettes quasi-inexistant est typique de l'Anaplasmose. Cette maladie se soigne rapidement grâce aux antibiotiques de type doxicycline mais il faut agir vite car les conséquences peuvent être mortelles. La présence d'anticorps contre l'Anaplasma phagocytophilum peut être dépistée entre 1 et 6 mois après les premiers symptômes (protection immunitaire temporaire).

Les organes peuvent être affectés, en particulier le foie, la rate et l'utérus, d'ailleurs il est conseillé de faire stériliser les chiennes qui ont contracté la maladie sous peine de complications lors des chaleurs ou de gestation ultérieure.


Et le pire pour finir : la Dilatation-Torsion d'Estomac (DTE).

Syndrome rare mais typique des grandes races, le système digestif se dérègle soudainement sous l'effet combiné du stress, d'une fragilisation de l'estomac (alimentation inadaptée sur le long terme, la DTE affecte surtout les chiens âgés), d'une prédisposition génétique et/ou d'autres facteurs indéterminés : l'estomac se met alors à dilater sous l'effet d'accumulation de gaz (provenance incertaine : aérophagie ?) et finit par basculer sur lui-même, vrillant veines et organes voisins ce qui provoque la mort dans d'atroces souffrances en quelques heures !

Ce syndrome est comparable aux coliques tout aussi catastrophiques chez les chevaux et les ruminants. L'alimentation industrielle et le mode de vie stressant (inadapté) de nos jours est mis en cause. Il n'y a aucun moyen de prévenir une DTE, seule la surveillance et l'intervention en urgence d'un vétérinaire peut stopper le processus s'il est pris au tout début (signes d'incomfort, tentatives infructueuses de vomissement, anxiété, gonflement du ventre).

2009_07_21_anaplasmose_marshall_9_.jpg