Dogue argentin : Look et histoire
 

Retour Dogue argentin

Dogo argentino

Groupe 2 : Chiens de type Pinscher, Schnauzers, Molossoïdes, de Montagne et Bouviers Suisses

Son look Son look

Chien blanc à poil court, le dogue argentin ou «dogo» est un athlète de 40 à 50 kg pour une taille de 60 à 65 cm. Son corps musclé, ses pattes robustes, sa tête bien sculptée et sa livrée blanche immaculée lui donnent une fière et noble allure. Ses caractéristiques essentielles sont : force, courage, tempérament, odorat, équilibre. Peu bruyant, rustique, propre et insensible au temps, c'est un excellent gardien mais aussi un excellent chien de chasse au gros gibier. Docile, dévoué et fidèle on l'utilise également comme pisteur ou, avec succès, comme chien-guide pour non-voyants. De caractère doux avec les personnes, le dogue argentin, est aussi un bon compagnon pour la famille et les enfants.

Son histoire Son histoire

Lors de la conquête du Nouveau Monde, les conquistadores espagnols utilisent des molosses contre les Indiens. Plus tard ils serviront à rattraper les esclaves en fuite avant de devenir des chiens de combat au XIXe siècle. Au fil des générations, ils furent croisés avec des molosses, mais aussi des chiens de chasse. Vers 1900, un cynologue argentin, le docteur Antonio Nores Martinez et son frère Augustin, entreprennent un étonnant travail de sélection en croisant ces dogues avec diverses races afin d'obtenir un chien vaillant, agile, fort, d'un bon flair, adapté aux conditions naturelles du pays et apte à la chasse contre le gros gibier et les félins. La couleur blanche permettant de le distinguer facilement dans la Pampa. C'est ainsi que naquit le premier dogue argentin. Le premier standard de la race fut établi en 1928. Le Dogue argentin est reconnu par la F.C.I. en 1975 et arrive en France en 1980.


Copyright : reproduction interdite, tous droits réservés