Bouvier bernois : Look et histoire
 

Retour Bouvier bernois

Berner sennenhund , dÜrrbÄchler

Groupe 2 : Chiens de type Pinscher, Schnauzers, Molossoïdes, de Montagne et Bouviers Suisses

Son look Son look

Le Bouvier bernois est un grand chien bien équilibré, puissant, souple. proportionné, aux membres vigoureux possède une morphologie spectaculaire accentuée encore par une splendide robe tricolore qui ne peut qu'attirer l'attention. Son poil long est légèrement ondulé. d'un noir soutenu avec des marques feu et des marques blanches réparties symétriquement. Sa belle liste et son plastron lui donnent un air « endimanché ». Le Bouvier bernois mesure de 64 à 70 cm pour les mâles et de 58 à 66 cm pour les femelles et pèse de 50 à 60 kg pour le mâle et de 40 à 45 kg pour la femelle. Chien de trait à l'origine, rien d'étonnant donc à ce que sa poitrine soit large et profonde et ses membres bien musclés. Ses yeux. de couleur brun foncé, sont en amande. Ses oreilles, de forme triangulaire, sont tombantes. Attentif, vigilant et sans peur au quotidien, c'est un gardien pacifique, fidèle envers ses familiers mais dissuasif pour les étrangers.

Son histoire Son histoire

Le Bouvier bernois est une très ancienne race suisse dont le berceau se situe près de Berne, notamment à Dürrbäch et à Burgdorf. Issu, pour certains, des dogues du Tibet, molosses utilisés au combat et à la garde des troupeaux par les légions romaines. c'est, pour d'autres, une très ancienne race locale (plus de 4000 ans avant J-C). Il était utilisé à l'origine comme chien de garde, de trait (il transportait les bidons de lait vers les fromageries) ou de troupeaux. Intelligent, doté d'une mémoire prodigieuse, il résistait en outre sans peine aux rudes conditions climatiques locales. Dès 1902, des sujets furent présentés en exposition. Un standard fut publié en 1907. En 1913, le Bouvier Bernois acquiert son nom officiel. Au cours de la seconde guerre mondiale, l'effectif de la race se réduit de manière inquiétante. En 1949 un léger apport de Terre-Neuve permet d'insuffler du sang neuf et de reconstruire la race. En France, la première inscription au LOF date de 1955. Il ne deviendra vraiment populaire qu'à partir des années 70.


Vidéo

Copyright : reproduction interdite, tous droits réservés