Les glandes anales du chien
 

Retour Santé

Les glandes anales du chien

chiot_basset_hound.jpg

RACE(S) : toutes


Les glandes anales... Mais que cache donc ce nom "barbare" ?



En fait ce sont des sortes de petites poches ou sacs disposés de part et d’autre de l’anus. Elles contiennent un liquide plus ou moins épais, très malodorant, qui s’évacue, la plupart du temps, sans que vous ne vous en aperceviez (sauf parfois par l’odeur nauséabonde qu’elle dégage) par l’anus.


Cette fonction servait aux animaux (il n’y a pas que les chiens qui en possèdent) pour marquer leur territoire. L’on pense également qu’elles peuvent servir de signe de reconnaissance entre chiens. Elles se vident généralement le plus souvent lors de l’évacuation des selles, ou certains l’ont peut être constatés, lorsque l’animal a peur, ou est stressé.


Les problèmes commencent lorsque ces canaux se bouchent !


Généralement les premiers signes sont le fait que le chien se frotte l’anus sur le sol, se lèche frénétiquement la région anale, ce qui fait dire au propriétaire que l’animal a des vers, le plus souvent, en fait, le chien cherche à purger ses glandes (il fait le traîneau).


En effet, ces dernières peuvent s’obstruer pour diverses raisons :


- Plaies anales
- Constipation
- Obésité
- Manque d’exercice
- mauvaise alimentation (manque de fibres)


Il convient alors d’agir rapidement pour vider ces glandes afin de soulager l’animal. Pour ce faire, soulevez fermement la queue afin de faire ressortir l’anus, positionnez vos doigts de chaque coté, appuyez avec assez de force en ramenant vos doigts vers l’avant. Si votre chien se montre récalcitrant demandez à votre vétérinaire d’effectuer la manœuvre. Le mieux pour ceux qui y arrivent étant d’effectuer cette action lors du bain de l’animal. En effet un engorgement des glandes anales n’est pas sans danger, outre le fait que cela est très douloureux, cela donne aussi une forte fièvre (souvent plus de 40°C).


Le soulagement de l’animal est lié au percement de cet abcès, il peut se faire spontanément, on constate alors un écoulement plus ou moins épais, sanguinolent, et souvent un trou se forme quelquefois imposant à l’endroit de l’abcès. Il s’avère nécessaire lorsque l’abcès est bien établi, la plupart du temps, d’inciser, la cicatrisation est longue, délicate, le chien se lèche et souvent l’abcès est récidivant! Lorsque ces engorgements suivis d’abcès sont à répétition il est parfois nécessaire de pratiquer l’ablation de ces sacs anaux!


 


Source : Micky Haloin, Afghans & Salukis n°204, Janvier 2010



Copyright : reproduction interdite, tous droits réservés