Bien gérer le...
 

Retour Du côté de la Presse Vétérinaire

Bien gérer le dysfonctionnement cognitif canin (sénilité)

vieu_chien.jpg

RACE(S) : toutes


 


 


 


La "sénilité" s’observe chez le chien et est qualifiée de dysfonctionnement cognitif canin. Des solutions existent pour que le chien conserve le plus longtemps possible ses fonctions cognitives (facultés d’apprentissage, mémoire, orientation, rythme du sommeil, etc.).


Une étude conduite sur 180 chiens âgés de 11 à 16 ans a montré que la plupart des chiens présentaient une progression de la maladie sur 6 à 18 mois. Les premiers signes cliniques sont discrets et se manifestent sous forme de désorientation, de modifications des interactions sociales, de malpropreté, de troubles du sommeil, de changements du niveau d’activité.


On ne peut pas parler de maladie d’Alzheimer chez le chien car la neuropathologie n’est pas la même mais des similitudes existent.


Le traitement du dysfonctionnement cognitif canin est à la fois médical, alimentaire et comportemental. Des molécules permettent d’améliorer les symptômes. Au niveau nutritionnel, l’ajout d’antioxydants et de triglycérides à chaîne moyenne au régime alimentaire a montré une certaine efficacité, de même qu’une restriction calorique. La stimulation mentale du chien est également recommandée.
Les propriétaires doivent être patients et encourager le réapprentissage de certaines tâches.


 



Source : article de Jill Cline paru dans L’Essentiel n°171 du 1er avril 2010.


 


 



Copyright : reproduction interdite, tous droits réservés